L’Istrie, le ventre de la Croatie

Par Baudouin Havaux 

30.05.2023

La presque île, dont la forme évoque une grappe de raisin, située au nord de la Croatie à la frontière de la Slovénie est la bien-nommée « Petite Toscane croate ». A perte de vue les paysages de l’Istrie ne sont que successions de cartes postales avec à l’horizon le bleu azure de l’Adriatique ou les vignobles et plantations d’oliviers ponctués par de petits et pittoresques villages perchés au sommet des collines verdoyantes. Un cadre idyllique qui a accueilli à Poreč au mois de mai dernier la trentième édition du Concours Mondial du Vin (CMB). Les 350 dégustateurs internationaux invités à déguster les 7.500 vins en compétition en ont profité pour réaliser une cure de malvoisie et de téran, les deux cépages emblématiques de l’Istrie. 

Au début des années 90, la Croatie prend son indépendance et s’enlise dans 4 années de guerre qui affaiblissent sa situation financière avec comme conséquence la fermeture de nombreuses grandes entreprises publiques. Commence alors la privatisation du pays dont profitent de nombreux particuliers pour prendre possession de terres qui appartenaient à l’État. Nous sommes à la fin des années 90 qui marque la transformation du secteur viticole croate. La superficie des vignobles, autrefois tournés vers l’optimisation des volumes, s’est fortement réduite et l’attention s’est portée sur l’amélioration de la qualité plutôt que la quantité en privilégiant les terroirs aptes à produire des vins qualitatifs. 

Ces 10 dernières années, les investissements étrangers et les aides européennes ont permis de métamorphoser le paysage viticole croate et particulièrement en Istrie où des dizaines de caves à l’architecture contemporaine et technologiquement performantes se sont créées. Des nouvelles parcelles de vignoble ont été plantées et un programme d’amélioration de la production et de marketing a été mis sur pied.  

La Croatie, s’est 6.175 kilomètres de côtes incluant celles de ses 1.185 îles, 4 millions d’habitants  et 30 millions de touristes qui sont plutôt attirés par la Dalmatie et les villes côtières de Split ou Dubrovnik. Le vignoble croate ne couvre que 17.600 hectares, une superficie relativement réduite qui explique qu’après avoir abreuvé les locaux et les touristes il ne reste plus beaucoup de vin pour l’exportation. La meilleure solution pour savourer les vins croates étant de se rendre sur place. L’Istrie est la plus petite région de Croatie qui compte moins de 3.000 hectares de vignoble et n’a produit en 2021 que 87.000 hectolitres de vin. Une production qui est particulièrement bien mise en valeur par Vinistra, l’association des producteurs de la presque-Île qui en assure sa promotion en organisant entre autre chaque année au début du mois de mai un salon des vins qui réunit tous les producteurs et un concours international de malvoisie. 

Un vignoble bicolore 

Caroline Gilby (Master of Wine) est l’experte pour les vins balkaniques, elle nous explique qu’une grande attention est accordée aux types de sols spécifiques pour chacun des cépages. Deux principaux types de sol se partagent le vignoble. Les sols rouges chargés d’oxyde de fer qui sont consacrés à la plantation des cépages rouges et les sols blancs calcaires particulièrement bien adaptés à la production de vins blancs. Le sous-sol de l’Istrie est riche en calcaire comme on peut le constater en parcourant entre stalagmites et stalagmites les nombreuses grottes souterraines de la région ouvertes aux touristes. Les deux types de sols sont très fertiles.

Entouré sur trois côtés par l’Adriatique, l’Istrie jouit d’un climat méditerranéen, rafraichi par les courants d’air froid qui descendent des Alpes au nord. En permanence la vigne profite d’un douce brise constante qui vient soit du nord soit de la mer. Une climatisation naturelle qui modère les températures estivales, bienvenue pour garantir une douce maturité des raisins. 

Deux cépages vedettes

Avec 76% de la production nationale les vins blancs sont largement majoritaires. 

Le malvoisie (malvoisia) est un cépage blanc dont les origines très anciennes pourraient remonter à la Grèce. On retrouve aussi le malvoisie tout autour de la Méditerranée, notamment en Italie, où assemblé au cépage trebbiano, il est à connu pour les célèbres chianti et  frascati. En toscane c’est le cépage à la base du fameux vin doux vino santo. On le retrouve aussi au Portugal dans les assemblages pour l’élaboration du porto dans la vallée du Douro et à Madère. En France, dans le Roussillon, assemblé au maccabeu il est très apprécié pour l’élaboration des vins doux naturels comme le rivesaltes, le maury ou encore le banyuls. En Istrie c’est incontestablement la star des cépages. Il  représente 70% de la production. Très populaire on le sert dans tous les restaurants en carafe d’un litre comme vin «maison »,bien frais et parfois légèrement frisant. Un vin aromatique, rafraichissant qui fait fureur sur les plages. Il existe deux types de malvoisie, le premier est un vin jeune de l’année, vif et frais,  vinifié à basse température pour conserver les arômes de fleurs et de fruits. Le second est vinifié en contact avec les peaux du raisin, souvent élevé sur lie en cuve inox ou en fûts de chêne ou plus original en fûts d’acacia. Ce sont des vins plus onctueux assez ronds et profonds affichant une belle complexité. Le malvoisie donne des vins aux arômes fleuris et fruités assez onctueux avec souvent une touche de litchis, de sureau ou de pamplemousse. La bouche est ronde, équilibrée et harmonieuse, avec des notes salées et une amertume caractéristique du cépage.

Le téran (terrano)  est un très ancien cépage rouge cultivé en particulier dans la région de l'Istrie, mais on en trouve aussi un peu en Slovénie, Macédoine du Nord et en Italie. Il donne des vins assez tanniques, peu colorés au éclats violacés, d’une acidité élevée et faible en alcool. En Istrie il est souvent vinifié seul. Un peu rustique les premières années il est conseillé d’attendre deux à trois ans pour apprécier ses arômes de café, de chocolat, d’épices, de fruits à noyau ( cerise) et de fruits noirs ( myrtille , mûr) et de réglisse.

L’Istrie une destination d’Œno-gastro-touristique

Outre la route, les deux accès les plus prisés sont l’aéroport de Pula dans le sud de l’Istrie desservi à partir de la Belgique par une compagnie low cost en période estivale ou, plus romantique, la ville de Poreč qui est reliée directement à Venice par ferry. Les œno-gastro-touristes éviteront le tumulte de la côte et séjourneront dans l’un des charmants villages médiévaux comme Motovum situé au sommet d’une colline au centre de la péninsule. La vue est à couper le souffle (et heureusement pas l’appétit) mais c’est surtout au pied de de cette colline que s’étendent les meilleurs terroirs de Téran. 

Les routes des vins en Istrie, regroupent l’offre de 85 producteurs de vin. Des itinéraires qui proposent un grand choix de vins et de caves, des plus petits propriétaires produisant du vin de manière encore traditionnelle, aux caves à la technologie la plus moderne en passant par des complexe vinicoles qui ont investi dans des infrastructures hôtelières de luxe et des restaurants gastronomiques. L’Istrie est un paradis sauvage et préservé où la truffe et l’huile d’olive sont rois sans oublier les poissons grillés ou préparés en croute de sel. Toutes les pièces du puzzle sont réunies pour assurer un séjour gourmand inégalable. 

Dégustation de deux vins médaillés d’or au CMB

Dobravac, Fuga, Istrie,  2019 

La Villa Dobravac, est située à  Rovinj, sur un domaine de 15 hectares, dont 3,5 hectares d'oliviers, 4,5 hectares de vignes et les sept autres hectares de champs agricoles où la famille Dobravac cultive 65 espèces de fruits et légumes différents. Un vin rouge 100% Téran qui affiche une belle couleur rubis profonde. Le nez est doux avec des senteurs de cerise noire, de myrtille, de cassis et de mûre.  La bouche est plutôt corsée, assez tanique avec des notes de tabac, de chocolat noir, de clous de girofle, de fumé et de grillé. Un impressionnant téran doté d’un grand potentiel de garde de 7 à 10 ans. 

Alc. : 13,5%. Info : www.villa-dobravac.com

Vivoda,  Malvazija  2022

Vivoda est aussi une cave familiale qui produit sur 10 ha. à Rovinj sur la côte  ouest de l’Istrie du malvoisie, du téran, du merlot et du muscat. Un vin blanc 100% malvoisie à la couleur jaune paille avec des reflets verdâtres. Le nez net évoque les fruits jaunes, comme le citron, citron vert, le pamplemousse, la pêche et le melon, et aussi les fleurs blanches et d’herbes de montagne. En bouche, il est savoureux, chaleureux, équilibré, légèrement huileux, salé, minéral, avec une bonne acidité. 

Alc. : 13,2%. Info : info@vina-vivoda.hr

Importateur :

Il n’est pas facile de trouver des vins d’Istrie en Belgique. Les vins de la cave Agrolaguna, l’un des plus grands producteurs de vin, d’huile d’olive et de fromage sont disponibles chez « Wines of Earth » à Neufchateau. www.winesofearth.be.

Autres articles

Voir tout
chevron-down